jeudi 25 juin 2015

Coteaux ensoleillés

La chaleur qui submerge les coteaux calcaires n'est pas propice à la photographie car les insectes sont très agités avec ce soleil. Il faut attendre le fin de journée pour pouvoir saisir certains insectes comme cet Azuré de la bugrane (Polyommatus icarus (Rottemburg, 1775)) aux ailes un peu fatiguées mais recherche une cachette pour passer la nuit car la chaleur n'est plus assez importante pour recharger ses batteries et continuer son vol. Il y  a aussi cette jeune Mante religieuse qui mesure moins de trois centimètres et joue les équilibristes dans les derniers rayons du soleil sur cette graminée.









Aucun commentaire:

Publier un commentaire