dimanche 15 janvier 2012

En velours




Depuis deux jours un petit froid vif donne à la forêt une atmosphère de saison, les oiseaux qui étaient devenus chanteurs ces derniers jours avec la température printanière, ont diminué la fréquence de leur chant. Les mammifères circulent depuis ce matin dans le secteur, d'abord une suitée de sangliers très bruyants traversent le sous-bois d'une allure décidée  puis peu après c'est une dizaine de biches et de jeunes qui suivent à peu prés la même direction pour probablement aller remiser dans un endroit tranquille. Après le lever du jour, un chevreuil en velours arrive sur ma droite, il est accompagné de deux chevrettes, intrigué par ma présence, il birfuquera pour passer dans mon dos accompagné par les deux chevrettes. Le soleil embrase les cimes des arbres mais il a du mal à pénétrer les zones dégagées pour réchauffer le sous bois  mais comme l'a écrit et chanté Jean Ferrat :
 Oh, les saisons, oh, les saisons
Je ne me lasse pas
D'en rêver les odeurs
D'en vivre les couleurs
D'en trouver les raisons


Aucun commentaire:

Publier un commentaire