jeudi 12 septembre 2019

240 mn avec un cerf

Ce matin là, les raires s'estompent au lever du jour, un cerf vient se coucher devant moi. Parfois somnolant ou parfois poussant son raire plus ou moins appuyé pour affirmer sa présence. Ce n'est que lorsqu'un autre cerf qui arrive sur ma gauche et qui contournera tout le domaine du maître à bonne distance que celui-ci se lèvera, et trouvant surement que son congénère n'allait pas assez vite ou était entré sur son domaine, il poussera alors de longs raires puissants avant de partir au petit trop vers l'intrus. J'en profite pour partir.








 
 

2 commentaires:

  1. Punaise 4h ,en plus avec de superbes photos, tu vas faire des envieux moi le premier

    RépondreSupprimer
  2. Il ne m'est pas inconnu celui là. Excellente série.

    RépondreSupprimer